Tout généalogiste possédant des ancêtres à Paris connaît la joie de découvrir ensuite divers coins insoupçonnés de France dont sont originaires les ancêtres de ces derniers... Encore faut-il les débusquer, puisque tout généalogiste possédant des ancêtres à Paris connaît la difficulté de mener ses recherches dans un Etat civil parisien lacunaire...
Je ne déroge pas à la tradition, et c'est donc pour essayer de découvrir l'origine de celui de mes ancêtres qui fut probablement le premier à s'installer à Paris, que je sollicite votre aide pour cette épine proposée dans le cadre du généathème de janvier.

La ligne de vie de Joseph Louis Hémerlin

Un bon schéma valant mieux qu'un long discours (j'aime bien cette phrase pour les épines :-)...), voici la ligne de vie détaillée de Joseph Louis Hémerlin, dont je cherche le lieu et la date précise de naissance. J'expliquerai ensuite les pistes déjà explorées et qui n'ont pas abouti.

Date Lieu Evènement Age Profession Source Commentaire
calc. 1813 c'est ce que je cherche ! naissance 0 actes de naissance de ses enfants
5/02/1844 Paris ex-8ème arrondissement mariage avec Aimable Virginia MARIE dite BROHIER actes de naissance de ses enfants trouver l'acte de mariage me permettrait peut-être de connaître ses date et lieu de naissance ; Aimable Virginie MARIE dite BROHIER est née le 12/01/1822 à Sainte-Marie-du-Mont (Manche)
5/02/1844 Paris ex-8ème arrondissement mariage avec Aimable Virginia BROHIER Etat civil reconstitué de Paris aucune information sur les date et lieu de naissance des mariés ne figure sur l'acte
9/11/1846 Ingouville (76) naissance de son fils Jules Charles 33 ans menuisier en fauteuils AD76, cote 4E09081 vue 223
16/07/1848 Ingouville (76) naissance de son fils Alfred Eugène 34 ans ébéniste AD76, cote 4E09084 vue 146 il habite rue de la Paix "Maison Patard"
2/07/1850 Ingouville (76) naissance de sa fille Marie Gabrielle Léontine 36 ans menuisier en fauteuils AD76, cote 4E09089 vue 146 il habite rue de la Paix "Maison Patard"
18/09/1850 Ingouville (76) décès de sa fille Marie Gabrielle Léontine 36 ans menuisier en fauteuils AD76, cote 4E09089 vue 283
2/02/1853 Paris (ex-11ème ?), Paroisse Sainte-Marguerite mariage avec Aimable Virginia MARIE dite BROHIER - menuisier en fauteuils eclatdebois.org[1] qui renvoit à la source D6j/852 aux Archives de Paris consulter l'acte de mariage me permettrait peut-être de connaître ses date et lieu de naissance ; pourquoi la date de ce mariage est-elle différente de celle indiquée dans les actes de naissances de ses enfants, et postérieure à celles-ci ?
2/02/1853 Paris ex-8ème adresse - menuisier en fauteuils eclatdebois.org (même source que précédemment) il habite 84 rue de la Roquette
9/04/1855 Paris ex-9ème décès - - Etat civil reconstitué de Paris et mariage de ses enfants aucune information sur les date et lieu de naissance de Joseph ne figure sur les actes
4/07/1867 Paris 11ème mariage de son fils Jules Charles - - Archives de Paris sa veuve est concierge et habite rue Coquillière, Paris 1er
19/08/1869 Paris 4ème mariage de son fils Alfred Eugène - - Archives de Paris sa veuve est lingère et habite rue Croix des petits champs, Paris 1er
Les pistes déjà explorées
Recherches sur la géographie

J'ai supposé que Joseph Louis pouvait être originaire d'Ingouville ou ses environs, qu'il était parti à Paris pour travailler, y avait rencontré sa future femme, s'y était marié, puis était revenu dans sa commune d'origine où sont nés ses enfants, pour repartir ensuite à Paris puisqu'il y décède et que sa femme et ses enfants y sont établis.
J'ai donc cherché sa naissance dans les tables décennales d'Ingouville (attention, il y en a deux dans le département de la Seine-Maritime : Ingouville et Ingouville(-sur-Mer) ; d'après les adresses indiquées dans les actes de naissances et décès de ses enfants, la commune qui nous concerne serait celle qui a été rattachée à la ville du Havre en 1852). Aucun Hémerlin. Pas plus qu'au Havre.

Le site du geopatronyme ne commence qu'en 1891. Les trois naissances indiquées, à Paris, correspondent très probablement à celles de ses arrières-petits-enfants, dont mon grand-père. Donc je ne suis pas plus avancée.

Recherches par rapport au métier

Dans le numéro de 1826 du "Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris" et dans différents numéros de l'"almanach-bottin du commerce de Paris, des départements de la France et des principales villes du monde" disponibles sur Gallica, j'ai trouvé un Hemmerlin ébeniste à Paris pendant de nombreuses années :

  • en 1826 et en 1833, au 7 rue de Charonne,
  • de 1837 à 1856 (avec un trou en 1838 et un autre en 1848), au 9 rue Lesdiguières, puis au 7, puis au 11 et 13, puis au 11, puis au 9.

S'agit-il bien de notre Joseph Louis Hémerlin alors que :

  • il serait né environ en 1813, donc en 1826, il n'avait que 13 ans (ce pourrait être son père, alors, sur l'almanach de 1826 ?),
  • l'orthographe n'est pas la bonne (au milieu du XIXème siècle, ce genre d'erreur est un peu surprenante),
  • en 1846, 1848 et 1850 au moins (donc a priori au moins de 1846 à 1850), il habitait à Ingouville et pas à Paris,
  • il est décédé dans la première moitié de 1855 : le bottin aurait-il mis un an pour mettre à jour ses données et ne le retirer de ses listes que pour l'année 1857 [2] ?

Malgré tout et sans le prénom pour trancher, il existe un faisceau d'indices qui empêche de mettre cette information de côté et qui mériterait d'être explorée. Mais comment et où ?

Par ailleurs, une région proche du Havre a-t-elle une renommée ancienne particulière pour le travail / la formation du travail du bois pour l'ameublement qui expliquerait que Joseph y soit venu un temps, sans pour autant en être originaire ?

Recherches sur des notaires

Ses enfants n'ayant pas passé de contrat de mariage, je n'ai pas de notaire à cibler pour une recherche de sa succession ou d'un contrat de mariage. Il faudrait donc passer éventuellement tous ceux des secteurs de son mariage et de son décès pour peut-être trouver quelque chose, mais en n'étant pas sur Paris, ça rend le fastidieux et l'aléatoire encore plus compliqué...

Les pistes à explorer et les autres

Je pense que la première piste à explorer serait son acte de mariage et son acte de décès, dans les registres de catholicité. Sans doute sont-ils consultables aux Archives de Paris. Pour l'acte de mariage, comme on a la paroisse et la/les date(s), ça devrait être assez "facile"... quand on peut se rendre aux Archives de Paris...

Les tables de succession et absences aussi aux Archives pourraient peut-être donner quelques informations. Mais je ne me rends pas compte si pour Paris, quand on a une zone géographique plus ou moins étendue, cela revient à chercher une épine dans une botte de foin ou si cela reste de l'ordre du raisonnable...

Je devrais aussi faire une battue sur les communes situées aux alentours d'Ingouville / Le Havre, mais sans garantie de résultat.

Les recensements ne sont pas en ligne sur le site des Archives départementales de Seine-Maritime, et de toute façon, ceux indiquant la commune de naissance (1872 et 1876) sont postérieurs au décès de Joseph Louis... Pas besoin donc non plus d'envisager une recherche dans les recensements parisiens au classement des rues réputé pour son extrême complexité...

Je suis sûre qu'on peut trouver des informations par rapport à son métier. Même si cela ne permet pas de trouver ses date et lieu de naissance, on pourrait peut-être apprendre quelques petites choses sur les éventuelles boutiques de la rue de Charonne et de la rue Lesdiguières et qui donneraient un peu d'épaisseur à ce menuisier en fauteuils. Mais je ne sais pas où chercher...

Pour tout ça et les autres pistes, c'est à vous que je fais appel : auriez-vous des idées et des conseils à me donner ?
Merci d'avance de votre aide !

Suite des aventures au 17 octobre 2015 :
J'ai trouvé où est né mon premier ancêtre parisien !


[1] Site Internet dédié aux fournisseurs, artisans et commerçants de l'ameublement et de la menuiserie d'intérieur à Paris
[2] Dans le bottin, il était demandé de rectifier ses renseignements avant le premier octobre de chaque année

Sources :

Article écrit par Chantal, le 24 janvier 2015

Article suivant Article Précédent