Aujourd'hui, je suis suffisamment remontée dans mon arbre pour en avoir fini de l'Etat civil, ses tables décennales, ses pages dactylographiées ou son écriture fluide. J'attaque les registres paroissiaux de l'Ancien Régime. GDM

Article écrit par Chantal, le 5 juin 2015

Article suivant Article Précédent