... aux Archives

Bouger était quasiment une étape incontournable pour ses recherches il y a encore une quinzaine d'années : pour accéder aux registres d'Etat civil et autres sources d'informations, on n'avait pas d'autre choix que d'aller aux Archives municipales ou départementales... ou au moins d'aller jusqu'à la plus proche boîte aux lettres pour envoyer sa demande d'acte à la mairie concernée.

Désormais, avec les Archives en ligne, on pourrait avoir tendance à s'empâter un peu...
Pourtant, rien ne vaut de petites visites aux Archives de temps en temps : on trouve tout un tas de documents tout aussi importants et utiles au généalogiste que ceux couramment en ligne. Nous découvrirons sur de prochaines lettres quelques sources incontournables à consulter pour mieux s'ouvrir aux principaux évènements de vie de ses ancêtres voire leur environnement, ainsi que les moyens que l'on pourra utiliser pour optimiser ses recherches sur place.
Mais surtout, à l'occasion d'une visite aux Archives, quelle impression de sérénité que d'être dans un temple de la conservation de notre mémoire ! Quel plaisir que de toucher des papiers vieux de plusieurs siècles ! Quelle sensation que de respirer leur odeur ! Quelle émotion que de déchiffrer des écritures posées par quelqu'un qui devait être loin de se douter que ses manuscrits seraient vus et lus ainsi tant d'années après son passage ! Quel frisson que de rentrer ainsi en contact avec son ancêtre qui a signé le document qu'on tient dans les mains plusieurs siècles après lui !

Bouger et rencontrer directement ses sources apporte tant d'informations inédites et procure tant d'indescriptibles sensations !


Retrouvez tous mes billets du challenge AZ 2014.

Article écrit par Chantal, le 2 juin 2014

Article suivant Article Précédent